Pronostic Montréal (2e tour) : Nikoloz Basilashvili – Jan-Lennard Struff

Nikoloz Basilashvili – Jan-Lennard Struff

Ces deux joueurs se sont déjà affrontés deux fois, en 2013 sur dur (défaite de Basilashvili sur abandon) et en 2016 sur terre battue (défaite de Struff). Depuis, ces deux bonhommes ont bien évolué, et cela pour notre plus grand bonheur. Par ailleurs, c’est la seconde fois que Nikoloz Basilashvili participe à cette Coupe Rogers, et la première fois qu’il passe le second tour. Quant à Jan-Lennard Struff, il y participe pour la première fois.

Pour son premier match dans ce tournoi Canadien, Nikoloz Basilashvil s’est fait une petite frayeur. Face à Dusan Lajovic, il a en effet concédé le 1er set avant de remporter les deux suivants. À vrai dire, je ne l’ai pas trouvé extraordinaire : mal à l’aise au service, il a également beaucoup profité de la fébrilité de son adversaire.

De son côté, Jan-Lennard Struff s’est occupé de Jo-Wilfried Tsonga (que je voyais d’ailleurs gagner). Le Français, très loin du niveau qu’il nous avait proposé face à Karen Khachanov, n’était pas vraiment au top physiquement. Mais il a également beaucoup été embêté par un Jan-Lennard Struff difficile à déborder.

J’ai une nette préférence pour Jan-Lennard Struff. En dehors du fait qu’il m’a fait une meilleure impression dans ce 1er tour, l’Allemand a le tennis pour faire chuter Nikoloz Basilashvili sur cette surface. Son service est bien plus solide que son adversaire. En effet, Basilashvili a eu du mal à dépasser les 50 % de premières balles lors de son dernier match, et il a concédé pas moins de 13 balles de break. Struff n’a concédé qu’une balle de break face à Tsonga, et a gagné 88 % de points sur ses premiers services et 65 % sur ses seconds.

Dans le jeu, le Géorgien sait lâcher des coups très offensifs des deux côtés, et cela a tendance à déstabiliser ses adversaires qui ne savent plus à quoi s’attendre. Cependant, pour arriver à cela, il a besoin de dominer les échanges et fixer ses opposants. Jan-Lennard Struff tape fort et pourrait bien arriver à grappiller du temps à Basilashvili (surtout sur cette surface) pour le forcer à faire des erreurs. Parce que oui, un Basilashvili pressé est un Basilashvili déchet.

Jan-Lennard Struff est également beaucoup plus stable mentalement, et cela pourrait avoir de son importance dans le cas où ces deux joueurs seraient amenés à disputer un jeu décisif.

Par ailleurs, on notera les difficultés pour Nikoloz Basilashvil à réaliser des performances dans les Masters 1000. En effet, sur ses 18 participations à un Masters 1000, il n’a atteint les 1/8 de finale qu’à 3 reprises. Il s’est fait éliminer au 2e tour à 5 reprises, et au 1er tour à 10 reprises. Jan-Lennard Struff, de son côté, a atteint les 1/8 de finale de Masters 1000 à 6 reprises, en 20 participations.

Pronostic : Victoire de Jan-Lennard Struff

Risque moyen

Fiches : Nikoloz BasilashviliJan-Lennard Struff

[totalpoll id= »1012741″]
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram
Partagez cet article à un ami