Open d’Australie (finale) : Novak Djokovic – Daniil Medvedev

Dernières confrontations

Ces deux joueurs se sont déjà affrontés 7 fois en matchs officiels. Novak Djokovic mène dans ce face à face avec 4 victoires.

On notera que Daniil Medvedev a remporté la dernière rencontre, jouée au Masters de Londres en fin d’année dernière.

Historique dans ce tournoi

Novak Djokovic joue son 17e Open d’Australie. Il atteint la finale pour la 9e fois de sa carrière, et il a toujours soulevé le trophée (dont l’année dernière).

Daniil Medvedev, quant à lui, participe à ce tournoi du Grand Chelem pour la 5e fois de sa carrière. C’est la première fois qu’il atteint la finale. Notons par ailleurs que ce sera sa deuxième finale de Grand Chelem, après l’US Open perdu face à Rafael Nadal en 2019 (après une grosse bataille en 5 sets tout de même).

Parcours dans cette édition

Pour atteindre la finale, Novak Djokovic a vaincu Jérémy Chardy, Frances Tiafoe, Taylor Fritz, Milos Raonic, Alexander Zverev et Aslan Karatsev. Le Serbe a perdu 5 sets au passage et passé environ 17h sur les courts.

Daniil Medvedev, de son côté, s’est imposé face à Vasek Pospisil, Roberto Carballes Baena, Filip Krajinovic, Mackenzie McDonald, Andrey Rublev et Stefanos Tsitsipas. Il n’a perdu que 2 petits sets dans ce tournoi, et a passé un peu plus de 12 heures sur les courts.

Analyse

Cette finale pourrait tenir les promesses que l’affiche nous fait.

Nous avons affaire à deux joueurs très complets, solides au service et réguliers dans les échanges. J’en bave d’avance.

Novak Djokovic pourrait bien devoir forcer s’il souhaite remporter son 18e tournoi du Grand Chelem. Nous pouvons logiquement nous demander où il se situe par rapport à sa forme physique du moment. En effet, le numéro 1 mondial se dit blessé. Est-ce un maître dans le maniement du pipeau ? À l’heure actuelle, difficile de le savoir. Néanmoins, une chose est sûre : Daniil Medvedev a eu quelques crampes dans ce tournoi mais il est bien au rendez-vous physiquement parlant.

Il y a un autre paramètre à prendre en compte dans cette finale : le mental. Novak Djokovic est toujours à 3 tournois de Grand Chelem de retard sur Federer et Nadal (tous les deux à 20), et on sait qu’il a envie de les dépasser. Comme l’a très bien dit Daniil Medvedev, c’est bien le numéro 1 mondial qui a toute la pression. De son côté, le Russe semble être au top sur le plan mental. Il arrive en effet à jouer avec la même efficacité, que le public soit avec lui ou non. La machine.

Je vais accorder ma légère préférence à Daniil Medvevev que j’ai trouvé globalement plus convaincant depuis le début de cette compétition, et qui a le jeu nécessaire pour aller embêter Novak Djokovic.

Le style de jeu de Daniil Medvedev sait être aussi exigeant physiquement que celui de Novak Djokovic. Et par moment, je dirais même qu’il l’est un peu plus. Le Russe est redoutable lorsqu’il s’agit de gérer les échanges depuis sa ligne de fond de court. Contrairement à Novak Djokovic, il va très souvent chercher à agresser son opposant (il frappe à plat, fort, et trouve d’excellentes zones). Le Serbe est très difficile à déborder, mais son état d’esprit est moins souvent offensif que celui de Daniil Medvedev (qui a d’ailleurs réussi 46 coups gagnants face à Tsitsipas).

Il faut également mettre en avant l’incroyable solidité du revers de Daniil Medvedev qui pourra parfaitement rivaliser avec celui de Novak Djokovic.

Enfin, et c’est également assez monstrueux, Daniil Medvedev arrive à rentrer dans le court pour prendre la balle tôt. Cela pourrait prendre de vitesse plus d’une fois Novak Djokovic.

Si nous avons affaire à ce Daniil Medvedev qui arrive à être présent sur toutes les balles, je ne vois pas Novak Djokovic lui résister en 5 sets. Attention, loin de moi l’idée de décrire le Serbe comme un joueur de seconde zone. Il s’agit de l’un des meilleurs joueurs du monde capable de jouer un incroyable tennis, et cela pendant très longtemps. Cependant, il a montré quelques signes de fébrilités depuis le début de ce tournoi qui pourraient bien réapparaître dans cette rencontre. Surtout si Daniil Medvedev joue à son meilleur niveau. Le Russe me semble être arrivé à maturité. S’imposer en finale de Grand Chelem face au numéro 1 mondial est le meilleur moyen de le confirmer.

Finissons avec une petite statistique : Novak Djokovic a déjà joué 27 finales de Grand Chelem et il en a perdu 10. Et, comme je l’ai déjà dit plus haut, il n’a encore jamais été vaincu en finale de l’Open d’Australie (8 victoires).

Je m’attends à une rencontre très équilibrée, et j’espère voir l’un des meilleurs matchs de ce début d’année. Oh oui !

Pronostic : Victoire de Daniil Medvedev

Risque élevé

Partagez11
Tweetez
WhatsApp
Telegram
Partagez cet article à un ami