Open d’Australie (demi-finale) : Daniil Medvedev – Stefanos Tsitsipas

Dernières confrontations

Ce sera la septième fois que ces deux joueurs du Top 10 s’affronteront.

Daniil Medvedev mène avec 5 victoires, mais Stefanos Tsitsipas a remporté la dernière rencontre. Enfin, ils ne se sont pas joués depuis 2019. Ils ont fait du chemin depuis.

Historique dans ce tournoi

Daniil Medvedev joue l’Open d’Australie pour la cinquième fois de sa carrière. C’est la première fois qu’il atteint les demi-finales. Jusqu’à présent, il n’arrivait pas à passer les 1/8 de finale.

Stefanos Tsitsipas, quant à lui, participe à ce tournoi du Grand Chelem pour la quatrième fois. C’est la deuxième fois qu’il atteint ces demi-finales (après 2019, défaite face à Rafael Nadal), et il n’a encore jamais réussi à aller plus loin. En 2020, il avait été stoppé au 3e tour.

Parcours dans cette édition

Daniil Medvedev s’est imposé face à Vasek Pospisil, Roberto Carballes Baena, Filip Krajinovic, Mackenzie McDonald et Andrey Rublev. Il n’y a que le Serbe qui a réussi à lui piquer 2 sets. Pour les autres matchs du Russe, ils étaient (presque) tranquilles.

Stefanos Tsitsipas, quant à lui, s’est imposé face à Gilles Simon, Thanasi Kokkinakis puis Mikael Ymer. Il a ensuite profité du forfait de Matteo Berrettini pour se présenter très frais face à Rafael Nadal. Seul Kokkinakis et Nadal ont réussi à lui prendre tous les deux 2 sets.

Analyse

Cette affiche est exceptionnelle. Nous devrions en effet assister à un magnifique match de tennis, surtout si ces deux bonhommes joue à leur meilleur niveau.

Je ne suis pas vraiment d’accord avec les cotes proposées par les bookmakers. Daniil Medvedev me semble effectivement favori, mais l’écart entre ces deux joueurs n’est pas aussi important pour moi. Stefanos Tsitsipas joue à un très bon niveau. Et c’est bien lui qui a fait déjouer Rafael Nadal (l’Espagnol a d’ailleurs confirmé que ce n’était pas son dos qui l’a fait perdre mais bien le Grec).

Alors, pour départager ces deux joueurs, je vais m’accrocher sur de petits détails qui pourraient permettre à Daniil Medvedev de faire la différence.

Stefanos Tsitsipas va affronter l’un des joueurs les plus exigeants physiquement (et ce n’est pas Andrey Rublev qui dira le contraire). Il vient de franchir l’énorme mur « Rafael Nadal » après plus de 4 heures de jeu, et il enchaînera donc face à Daniil Medvedev dans moins de 48 heures. Le Russe a également souffert physiquement lors de son dernier match (il a d’ailleurs eu des crampes). Mais cela s’explique par le fait qu’il y a eu de très longs échanges. La rencontre n’a durée qu’un peu plus de 2 heures, ce qui me laisse penser que Daniil Medvedev sera au top de sa forme pour cette demi-finale.

Ensuite, le service va évidemment être un élément important de cette partie. Nous avons affaire à deux joueurs qui savent gagner des points gratuits (ils flirtent en effet tous les deux avec une moyenne de 11 aces par match) et lâcher de très solides premières balles (ils tournent autour des 80 % de points dessus). Là où nous pourrions voir une petite différence, c’est au niveau des balles de break concédées : Daniil Medvedev n’a perdu que 31,8 % des balles de break qu’il a concédées (7/22), alors que Stefanos Tsitsipas en a perdu 50 % (4/8). On notera également que le Russe a concédé plus de balles de break, mais c’est surtout son passage à vide face à Krajinovic qui lui plombe cette statistique (11 balles de break concédées face au Serbe, dont 8 sauvées). Sans oublier que le Russe est efficace lorsqu’il s’agit de concrétiser les occasions qui s’offrent à lui. Je donnerai donc un très léger avantage à Daniil Medvedev dans ce secteur de jeu.

Dans les échanges (que j’espère magnifiques), Stefanos Tsitsipas a intérêt à être aussi entreprenant qu’à partir du 3e set face à Rafael Nadal. Le Grec a en effet changé sa façon de jouer en prenant la balle plus tôt et en frappant un peu plus à plat. Ce qui a clairement fait la différence dans cette deuxième partie de match. Cela risque tout de même de faire moins d’effet face à Daniil Medvedev. Tout d’abord parce que ce dernier a montré face à Rublev qu’il savait renvoyer les missiles (et c’est franchement impression), mais surtout parce qu’il ne devrait pas faire autant de fautes que Nadal. Cela a d’ailleurs été assez impressionnant de voir Rafael Nadal manquer de lucidité et faire de mauvais choix.

Daniil Medvedev est un monstre qui saura extrêmement bien défendre mais également attaquer. Il a cette particularité de savoir étouffer ses opposants en renvoyant toutes leurs balles mais également en les faisant courir.

Daniil Medvedev a donc, selon moi, toutes les cartes en main pour s’imposer face à Stefanos Tsitsipas. Cependant, il ne va pas falloir baisser de niveau de jeu ou avoir des passages à vide sous peine de se faire punir plus sévèrement que face à Filip Krajinovic. Cette remarque fonctionne également pour le Grec qui, s’il n’est pas au sommet de sa forme, pourrait subir tout le match et quitter cet Open d’Australie plus rapidement que prévu.

Allez, nous voulons une belle bataille entre ces deux joueurs qui, ne l’oublions pas, ne s’apprécient pas vraiment (vous connaissez la guerre froide entre la Russie et la Grèce ?). Le côté mental pourrait également jouer des tours à Tsitsipas, qui peut parfois prendre les choses trop à cœur.

Pronostic : Victoire de Daniil Medvedev

Risque élevé

3 Partages
Partagez3
Tweetez
WhatsApp
Telegram
Partagez cet article à un ami