Open d’Australie (3e tour) : Denis Shapovalov – Felix Auger-Aliassime

Dernières confrontations

Ces deux Canadiens se sont déjà affrontés 4 fois entre 2017 et 2019.

Denis Shapovalov mène avec 3 victoires, toutes sur cette surface.

Historique dans ce tournoi

C’est la quatrième participation de Denis Shapovalov à ce tournoi du Grand Chelem, et la 2e fois qu’il atteint le 3e tour après 2019. Il n’a encore jamais réussi à aller plus loin. Par ailleurs, il avait été stoppé dès le 1er tour la saison dernière (par Marton Fucsovics).

De son côté, Félix Auger-Aliassime joue l’Open d’Australie pour la deuxième fois de suite. Il avait été éliminé d’entrée l’année dernière, par Ernests Gulbis.

Parcours dans cette édition

Denis Shapovalov nous a certainement proposé l’un des meilleurs matchs du 1er tour. Il s’est en effet imposé face à Jannik Sinner après une rencontre jouée en 5 sets et presque 4 heures de jeu. Le Canadien a ensuite vaincu plus facilement Bernard Tomic au 2e tour (3 sets et moins de 2 heures de jeu).

Felix Auger-Aliassime, quant à lui, a joué deux matchs tranquilles face à Cedric-Marcel Stebe au 1er tour, puis James Duckworth au second tour. On notera qu’il n’a pas encore perdu de set dans cette édition, et seulement une fois son service (sur la seule balle de break qu’il a concédée d’ailleurs, face à Stebe).

Analyse

Ces deux Canadiens ont montré de très belles choses depuis le début du tournoi. Etant donné que nous avons affaire à deux bonhommes talentueux et qui se connaissent par cœur, je m’attends à une bataille croustillante. Sortez les bavoirs !

Nous avons pu voir Denis Shapovalov être secoué par l’agressivité de Jannik Sinner, ce qui a sorti le Canadien de sa zone de confort. Il a alors dû s’employer pour venir à bout de la pépite Italienne. De l’autre côté, Felix Auger-Aliassime a montré beaucoup de contrôle durant ses matchs. Il n’a pas vraiment été en difficulté, mais cela est surtout parce qu’il a su garder la maitrise des échanges et qu’il est resté solide au service.

Je pense que la clé de cette rencontre se trouve du côté de Felix Auger-Alliassime. En effet, tennistiquement parlant, Denis Shapovalov peut avoir ses limites. Il s’emballe parfois beaucoup et peut être assez irrégulier au cours d’une rencontre. À l’inverse, son compatriote nous laisse l’impression d’en avoir encore sous le capot. Vous savez, ce que vous disait les profs à l’école de ces « compétences inexploitées ».

Felix Auger-Aliassime est sur une bonne dynamique depuis le début de la saison. Et il a montré qu’il pouvait jouer des matchs intenses et s’imposer comme le patron. Ce gars a un état d’esprit très offensif qui lui permet d’aller chercher le point par lui-même. En coup droit comme en revers.

J’aime également la solidité d’Auger-Aliassime au service. Il concède en effet peu de break (8 lors de ses 7 matchs de la saison, dont 5 lors de sa finale perdue). Je le trouve d’ailleurs meilleur dans ce secteur de jeu que Denis Shapovalov qui a plutôt l’habitude de se mettre en difficulté et de (très bien) réagir ensuite.

Alors, si on s’en tient à ce que ces deux joueurs nous ont proposé depuis le début de la saison, je trouve Felix Auger-Aliassime plus fiable. Il concède donc moins d’occasions sur ses jeux de service (la majorité sont d’ailleurs très propres) et est régulier au cours d’un match. Denis Shapovalov a des moments où il joue extrêmement bien (et p*****, que son explosivité fait plaisir à voir). Mais, si Felix Auger-Aliassime arrive à garder ce niveau de jeu, alors Shapo’ pourrait être en difficulté plus d’une fois.

Mais, soyons clair. La solidité mentale de Felix Auger-Aliassime me fait très peur. Le bonhomme a récemment montré qu’il pouvait se faire dessus et passer complètement à côté d’une rencontre (il n’y a qu’à voir sa finale perdue face à Evans la semaine dernière). C’est un joueur qui cogite beaucoup et il pourrait le payer cher face à Denis Shapovalov qui aura d’ailleurs un avantage psychologique certains (par rapport à leurs dernières confrontations).

Je reste sur une victoire de Felix Auger-Aliassime, en 4 ou 5 sets. Il a beaucoup évolué depuis sa dernière rencontre face à son compatriote en 2019. De plus, les gauchers lui réussissent plutôt bien ces derniers temps. Pour preuve, en 2020, le joueur de 20 ans a joué 8 matchs face à des gauchers et il n’en a perdu qu’un (face à Nishioka à Roland Garros).

Pronostic : Victoire de Felix Auger-Aliassime

Risque élevé

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram
Partagez cet article à un ami