Madrid (2e tour) : John Millman – Daniel Evans

Dernières confrontations

Ces deux joueurs se sont déjà affrontés une fois. C’était en 2016 sur dur, et Daniel Evans s’était imposé 6-3 6-3.

Historique dans ce tournoi

C’est la deuxième participation de John Millman dans ce tournoi de Madrid. En 2019, il avait chuté à ce niveau de la compétition, face à Fabio Fognini.

De son côté, Daniel Evans avait déjà joué une fois ce Masters 1000 avant cette édition. C’était en 2017, et il n’avait pas réussi à passer la première marche.

Parcours dans cette édition

Au 1er tour, John Millman a vaincu Hubert Hurkacz après une rencontre jouée en 3 sets (dont un tie-break) et 2h20 de jeu.

Daniel Evans, quant à lui, s’est imposé au 1er tour face à Jérémy Chardy. La rencontre s’est disputée en 3 sets (dont 2 tie-breaks) et 2h50 de jeu.

Analyse

John Millman ne paye pas de mine comme ça, mais il sait être très chiant à jouer sur cette surface. C’est un adversaire oppressant qui fait peu de faute, et cela lui permet de rentrer dans la tête de nombreux adversaires.

Daniel Evans sait aussi forcer ses opposants à en mettre un peu plus pour remporter des points face à lui. Je m’attends donc à beaucoup de longs rallyes entre ces deux joueurs.

Je ne crois pas au match à sens unique ici, mais je vais me diriger vers Daniel Evans car il me semble avoir un peu plus d’armes dans son jeu.

John Millman joue comme il sait le faire, mais il change très peu de stratégie. C’est un bagarreur du fond de court qui frappe fort tout en trouvant de belles longueurs. Néanmoins, l’Australien a du mal à s’adapter lorsque cette technique ne fonctionne pas. Il varie très peu la vitesse de la balle et privilégie le plus souvent les changements de direction.

Le souci, c’est que John Millman peut vite perdre pied lorsqu’il n’arrive pas à dominer les échanges du fond de court. Daniel Evans a la capacité de varier le rythme, mais également de réussir de jolis coups gagnants (notamment en coup droit). C’est un joueur offensif qui n’hésite pas à rentrer à l’intérieur du court dès qu’il en a la possibilité.

Ce dernier point pourrait bien être déterminant dans cette rencontre. John Millman est peu à l’aise lorsqu’il doit monter au filet, contrairement à Daniel Evans qui sait remporter beaucoup de points dans ce secteur de jeu. Je vois bien le Britannique réussir plus d’une fois à déborder son adversaire pour ensuite effectuer des courses vers l’avant.

Mettons également en avant le fait que Daniel Evans arrive à remporter plus de points gratuits sur ses services. John Millman n’a pas cette qualité, ce qui pourrait aussi profiter à l’actuel 26e mondial.

Par ailleurs, si vous aimez ce genre de statistiques, sachez que John Millman n’est pas en réussite lorsqu’il affronte des joueurs au revers à une main. En effet, depuis 2013 en tournoi ATP, l’Australien n’a remporté que 28 % de ses matchs joués face à des revers à une main. Mais surtout, aucun des 4 disputés sur terre battue (face à Cecchinato, Lajovic, Shapovalov et Thiem). Un signe ?

Pronostic : Victoire de Daniel Evans

Risque moyen

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram
Partagez cet article à un ami