Antalya (1er tour) : Nikoloz Basilashvili – Andrea Arnaboldi

Dernières confrontations

Ces deux bonhommes se sont déjà joués une fois. C’était en 2021 en qualification du Challenger de Rabat, et Andrea Arnaboldi s’était imposé en 3 sets (sans passer par la case « tie-break).

Historique dans ce tournoi

C’est la quatrième édition de ce tournoi d’Antalya, et la première sur dur (jusqu’à présent, cela se jouait sur gazon).

Nikoloz Basilashvili y a déjà participé deux fois. Il a été éliminé au 1er tour lors de sa première participation en 2017, et a atteint les 1/4 de finale en 2018.

Andrea Arnaboldi jouera dans le tableau final cet ATP 250 pour la première fois de sa carrière.

Analyse

Sur le papier, il est difficile de voir une défaite de Nikoloz Basilashvili. Andrea Arnaboldi a 33 ans, est 267e et n’a jamais réussi à faire mieux qu’une 153e place. S’ajoute à cela le fait qu’il a une préférence non négligeable pour la terre battue, et que son adversaire du jour est loin d’être un péquenot.

Oui mais voilà, il y a tromperie sur le papier. Nikoloz Basilashvili n’a pas montré son meilleur depuis très longtemps maintenant. La faute à ses problèmes personnels (il aurait agressé son ex-femme et cela est allé jusqu’au procès, fin 2020 ; sans parler du gros scandale dans son pays).

Malgré ce point d’attention majeur, je vais rester sur une victoire de Basilashvili. Non pas que j’ai peur de prendre le risque de pronostiquer une victoire d’Arnaboldi. Mais parce que nous débutons une nouvelle saison. La plus grande partie des problèmes du Géorgien est derrière lui, et il a cet effet psychologique de vouloir reprendre sur de bonnes bases (surtout face à cet adversaire largement à sa portée).

Nikoloz Basilashvili n’a pas remporté un match officiel depuis le 6 mars 2020 et sa victoire en Coupe Davis. Après une saison 2020 catastrophique, il doit avoir envie de se remettre dedans. Évidemment, il y a beaucoup d’éléments que nous ne maitrisons pas. S’ajoute à cela l’impossibilité de connaitre son état de forme physique. Alors, si j’étais un parieur, je garderai mes billets dans ma poche… Sauf si le risque fait partie de ma vie. Allez, la cote est belle. All-in ?

Pronostic : Victoire de Nikoloz Basilashvili

Risque élevé

Partagez
Tweetez
WhatsApp
Telegram
Partagez cet article à un ami